Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
Search in pages

03 février 2022 – Journée mondiale sans paille

Difficiles à recycler, ces bouts de plastiques sont pourtant inutiles pour l’homme et sont un véritable danger pour les animaux aquatiques.

Pourquoi une journée sans paille ?

Il s’agit de la cinquième édition de l’événement créé en 2018 par un groupe d’associations impliquées dans le projet Bye Paille, porté par l’association Low Carbon City.

Huit millions de tonnes plastiques se retrouvent chaque année dans les océans. Les petites pailles légères vont rarement dans les bacs de recyclage, un problème que l’on peut voir sur les plages. Bien que les pailles ne représentent qu’une petite fraction du plastique qui pollue l’océan (elles ne représentent que 0.025 % de ce raz-de-marée.), leur taille en fait l’un des pollueurs les plus nocifs, car elles sont empêtrées et consommées par les animaux marins et les poissons.

36,5 milliards de pailles sont utilisées par an dans l’UE dont 3,2 milliards dans l’industrie du fast food en France; soit 8,8 millions de pailles jetées par jour en France, uniquement dans l’industrie de fast food.

Que dit la loi française ?

2016-2021 : les premiers plastiques interdits par la loi

Après la fin des sacs en plastique, de la mise à disposition de gobelets, verres et assiettes jetables en plastique et des cotons tiges en plastique entre 2016 et 2020, c’est au tour des confettis, pailles et couvercles à verre jetables, assiettes, couverts, bâtonnets mélangeur d’être interdit à le vente dès le 1er janvier 2021. 

 

Si vous en avez vu encore en 2021, c’est parce qu’il a été prévu un délai d’écoulement des stocks de 6 mois, pour les articles fabriqués ou importés avant le 1er janvier. Il concerne les pailles, mais aussi les assiettes jetables de cuisine, les couverts, plateaux-repas, piques à steak, saladiers et boîtes, ou encore pots à glace.

De nouveaux plastiques interdits au 1er janvier 2022

Dès le 1er janvier 2022, s’ajoutent les interdictions suivantes :

  • la production d’emballages ou de sacs fabriqués à partir de plastique oxodégradable
  • la vente au détail de fruits et légumes frais sous conditionnement plastique en-dessous de 1,5 kilogramme
  • la mise sur le marché de sachets de thé et de tisane en plastique non biodégradable

Composition des déchets marins

Source : Eunomia, based on JRC data, 2016

Les pailles en plastique interdites, oui mais la suite ?

Répartition de la fabrication du plastique en Europe en 2019

En modifiant certaines de nos habitudes et celles de nos enfants, réduire notre consommation de plastique est un jeu d’enfant.
Voici quelques exemples simples à intégrer dans notre quotidien :
  • Boire dans une gourde en inox réutilisable plutôt que dans une bouteille en plastique. Vous pouvez filtrer l’eau du robinet dans une carafe filtrante, ou simplement conserver l’eau 1 heure au réfrigérateur avant de la boire.
  • Préférez les emballages en carton ou acheter en vrac : Quand vous achetez de la lessive ou du produit pour lave-vaisselle, choisissez des produits qui ont un emballage en carton ou des emballages réutilisables. 
  • Se laver avec des cosmétiques solides. Savons, shampoings et dentifrices solides : vous pouvez les faire vous-même ou les acheter dans des magasins biologiques et sur internet. Ils ne nécessitent aucun emballage plastique et durent plus longtemps !
  • Faire de son mieux ! L’essentiel est d’avancer à son rythme. Chaque petite action compte !

En 2019, la demande européenne est d’environ 51 millions de tonnes de matières plastiques.

Quatre secteurs représentent les trois quarts de la demande totale européenne, avec à leur tête les emballages (40 %) dont la durée de vie est très limitée.

Source : PlasticsEurope (PEMRG/Consultic)

Nos actions en santé environnementale

SANTÉ PARTICIPATIVE : UNE NOUVELLE APPROCHE

" L'environnement est la clé d'une meilleure santé "
5 1 vote
Évaluation de l'article
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Rejoignez le mouvement de la promotion de la santé !

Vous souhaitez être informé ou en savoir plus sur les dernières actualités, alors n’hésitez pas à vous inscrire à notre newsletters.