Journée nationale de l’audition

LE 9 MARS 2023 SUR LE THÈME :
PETITES OREILLES
GRANDS RISQUES
PROTÉGEONS LES MAINTENANT

Pour la première fois en France, l’audition des enfants de 0 à 10 ans sera abordée sur le plan national.

Différents points d’alerte invitent à questionner les parents et les pouvoirs publics sur les risques de surdité chez l’enfant, et la place du suivi de l’audition dans le parcours de santé.

Petite fille écoutant de la musique

Mieux comprendre l'audition

L’audition désigne l’ensemble des processus liés à la capacité de percevoir des sons qui nous entourent.

Une audition normale présente un bon fonctionnement des oreilles, notamment un conduit auditif externe dégagé, les structures vibrantes que sont le tympan, le marteau, l’enclume, l’étrier parfaitement libres, la trompe d’Eustache, bien ouverte, l’oreille interne, la cochlée et le nerf auditif sensibles et capables de transmettre l’influx nerveux vers les aires auditives du cerveau. Celles-ci analysent les ondes sonores captées par le pavillon de l’oreille.

Quelques chiffres

En France :

  • 10 millions de personnes ont des problèmes d’audition soit 16 % de la population française
  • Pour 5,4 millions de ces personnes, il y a des répercussions sur la vie quotidienne soit 8,6 % de la population française
  • Après 50 ans, une personne sur trois ont des difficultés auditives, et plus d’une sur deux après 80 ans
  • un enfant sur 1000 naît avec une déficience auditive ou est dépisté avant deux ans soit 700 enfants par an
  • 6,6 % de la population française (4,09 millions de personnes) souffrent d’un déficit auditif, dont 88 % sont devenus sourds au cours de leur vie
  • 483 000 personnes avec une déficience auditive profonde ou sévère
 

Les jeunes ne sont pas épargnés, en 2019 l’IFOP – Institut Français d’Opinion Publique a conduit une étude nationale sur l’audition en France.

Alors que 89% des 15-17 ans déclarent avoir une bonne audition, leurs réponses à d’autres questions laissent planer un doute :

  • 70% des 15-17 ont des difficultés à entendre correctement en cours ou au restaurant
  • 76% doivent faire des efforts pour suivre les conversations téléphoniques
  • 80% d’entre eux n’ont pas une audition suffisante dans les espaces publics.
 

A titre de comparaison, seuls 51% à 65% des français doivent tendre l’oreille dans les situations susmentionnées. De même, 59% des 18-24 ans et 65% des 15-17 ans ressentent fréquemment des acouphènes contre 43% des français.

Alors oui… Bien qu’ayant un meilleur état de santé général, les jeunes, souffrent de plus en plus de perte auditive. Mais est-ce réellement surprenant ?

50% des 15-17 ans écoutent de la musique avec un casque (ou des écouteurs) 1 à 2h par jour. Pour 20% d’entre eux, la durée d’exposition quotidienne oscille entre 2 et 3h. Plus intéressant encore, 42% des moins de 35 ans déclarent s’endormir avec les écouteurs de temps en temps à tous les soirs.

Suite à ces surexpositions permanentes, le tympan et même le canal auditif viennent par être affectés négativement. Les pertes auditives apparaissent assorties d’autres troubles de l’audition tels que les acouphènes.

Source : www.surdi.info

L'importance du bilan auditif

Examen de l'audition

Lors d’un bilan auditif pour dépister une baisse d’audition, le médecin ORL commencera par faire un examen externe de l’oreille puis vous proposera un audiogramme. Un examen sans douleur qui vise à tester vos capacités auditives.

Si l’ORL détecte une perte auditive, il en cherchera l’origine. En effet, il existe plusieurs types de perte auditive et certaines pathologies peuvent avoir comme symptôme une baisse d’audition ; c’est le cas pour l’otospongiose ou la maladie de Ménière. Une fois l’origine de la baisse d’audition identifiée, il vous proposera le traitement le plus adapté à votre cas personnel.

Les ressources disponibles

Vidéos ressources

Nos actions en audition

Action Écoutes tes oreilles !

Intercal'air

Nos partenaires

5 1 vote
Évaluation de l'article
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Rejoignez le mouvement de la promotion de la santé !

Vous souhaitez être informé ou en savoir plus sur les dernières actualités, alors n’hésitez pas à vous inscrire à notre newsletters.